Vous êtes

Sélectionner

Mohamed Naaim, nouveau directeur du département scientifique Eaux

11/07/2017

Mécanicien des fluides complexes, expert des risques naturels en montagne, Mohamed Naaim a été nommé directeur du département scientifique « Eaux » d’Irstea au 1er juillet 2017. Il succède à ce poste à Patrick Flammarion, nommé directeur général délégué à la recherche et à l’innovation d’Irstea depuis le 1er juin 2017.

Ingénieur, docteur et HDR en mécanique des fluides, Mohamed Naaim a mené au centre Irstea de Grenoble, une activité de recherche, d’encadrement et d’expertise riche et productive : publication d’une centaine d’articles dans des revues scientifiques, encadrement de nombreux doctorants, pilotage de projets nationaux et européens, participation à des instances scientifiques et d’évaluation, et à des sociétés savantes nationales et internationales.

Son excellence scientifique s’est doublée d’une efficacité opérationnelle. Reconnu comme expert de premier plan dans l’étude de la neige et des avalanches, il a participé à la rédaction de guides européens dédiés à la gestion des risques d’avalanches, au dimensionnement de dispositifs de protection pare avalanche et au développement et transfert de logiciels d’aide à la décision pour le zonage.

En charge des risques naturels et des ouvrages hydrauliques à Irstea depuis 2009, Mohamed Naaim s’est investi depuis l’arrivée de Patrick Flammarion en 2013, dans les réflexions stratégiques du département et a œuvré à l’insertion de l’institu dans plusieurs dynamiques institutionnelles régionales notamment l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Grenoble dont l’Institut est membre et tutelle, et dans deux laboratoires d’excellence TEC21 et OSUG@2020.

« Faire vivre le département Eaux par et pour la science, l’expertise et l’innovation»

« En tant que directeur et avec l’équipe de direction du département, j’aurai à cœur de poursuivre le travail engagé par Patrick Flammarion, et de faire vivre le département par et pour la science, l’expertise et l’innovation, pour et avec les unités, les scientifiques et les corps techniques», confie Mohamed Naaim.

Mohamed Naaim a l’ambition d’accompagner et soutenir les unités de recherche dans leurs projets scientifiques et partenariaux et de s’appuyer sur elles pour décliner localement la stratégie de l’institut, en coopération avec les départements Territoires et Ecotechnologies. Il renforcera les liens avec les universités et les organismes concernés par les nombreux défis liés à l’eau. Il veillera à prendre part aux évolutions profondes en cours dans le monde de la recherche et de l’enseignement supérieur, en particulier via l’insertion des unités de recherche de l’institut dans les sites d’excellence par des liens structurants et le partage de la programmation des activités et des moyens.