Vous êtes

Sélectionner

Irstea à l’écoute de ses partenaires industriels

Rendez-vous Carnot 2017 @ M.-L. Degaudez/Irstea

02/10/2018

Les 17 et 18 octobre, auront lieu les 11èmes Rendez-vous Carnot, cet évènement annuel organisé par l’association des Instituts Carnot qui vise à mieux répondre aux besoins en R&D des entreprises. Labellisé Carnot depuis 2006, Irstea donne rendez-vous aux entreprises porteuses de projets d’innovation sur les problématiques environnementales. À cette occasion, Elisabeth Vidal, directrice adjointe de la Direction Innovation, Valorisation et Contractualisation, en charge du pôle des partenariats socio-économiques, revient sur les bases et les atouts de la stratégie partenariale de l’institut.

Les Rendez-vous Carnot sont un évènement clé du rapprochement entre la recherche menée à Irstea et les entreprises, comment cet évènement s’inscrit-il dans la stratégie de l’institut ?

Elisabeth Vidal : À Irstea, nous avons une volonté forte de renforcer nos collaborations directes avec les entreprises, quelle que soit leur taille (grands groupes, ETI, PME…). Ce type de collaborations est largement promu par le label Carnot, notamment lors des Rendez-vous Carnot, où les entreprises sont invitées à nous rencontrer pour échanger sur leur projet d’innovation. S’ils sont complémentaires des contrats subventionnés (appels à projets ANR par exemple), les contrats directs ont plusieurs avantages : côté financement, ils permettent aux entreprises de bénéficier du crédit impôt recherche tout en atteignant des niveaux de financement équivalents à ceux des projets subventionnés ; côté thématique, ils ne présentent pas le cadre contraint des appels à projets puisque le projet est défini par les parties prenantes, autour d’objectifs qui visent à répondre à la fois à nos problématiques scientifiques et à celles, souvent plus opérationnelles, de l’entreprise.

Actuellement, nous mettons en place des actions pour développer ce type de partenariat avec les opérateurs de l’eau dans les domaines de l’amélioration de la qualité des milieux aquatiques, de la gestion territoriale de l’eau, et de la valorisation et du traitement des effluents urbains.

Quels sont les atouts d’Irstea en termes de collaboration avec les entreprises ?

Elisabeth Vidal : Notre premier atout est bien sûr notre expertise scientifique, tournée vers trois grands défis sociétaux : la gestion durable et adaptative de la ressource en eau et des territoires, la prévention et l’anticipation des risques naturels, la qualité environnementale dans le contexte du changement climatique. L’étude de perception que nous avons menée en 2017 auprès d’une quarantaine d’entreprises1 a montré qu’Irstea est reconnu pour la qualité de sa recherche appliquée, à même de répondre aux problématiques concrètes de ses partenaires. Autre atout souligné par l’étude : notre positionnement à l’interface entre recherche finalisée et recherche en appui aux politiques publiques. Cette position bénéficie en effet à nos partenaires qui mettent en œuvre des solutions d’autant plus opérationnelles et efficaces qu’elles sont cohérentes avec les politiques publiques et les contextes réglementaires dans lesquels elles s’inscrivent. Pour ne citer qu’un exemple, ce rôle d’interface est actuellement à l’œuvre dans la mise en place des actions liées à la compétence Gemapi.

Comment Irstea développe ses partenariats et accompagne les projets d’innovation des entreprises ?

Elisabeth Vidal : Tout d’abord, nous développons des modalités de collaboration qui favorisent des relations durables avec les entreprises, par la mise en place d’accords-cadres ou de laboratoires communs, mais aussi par un accompagnement renforcé à la création d’entreprise par le transfert de nos technologies et l’accueil de start-up sur nos sites. Nous encourageons par ailleurs les thèses Cifre2 qui permettent de conduire des projets de recherche au long court (3 ans) et constituent une intéressante montée en compétence pour les entreprises mais également pour les collectivités locales qui peuvent aussi en bénéficier. Enfin, nos plateformes technologiques sont de très précieux outils, déjà largement utilisés, pour réaliser des essais ou des études de faisabilité, et construire les projets de R&D de nos partenaires.

Irstea est labellisé Carnot depuis 2006, que représente ce label pour l’institut et pour les entreprises ?

Elisabeth Vidal : Le label Carnot reconnait la capacité de notre institut à mener des projets de recherche avec les acteurs socio-économiques. Pour eux, c’est une garantie de travailler avec un organisme aguerri au montage de ce type de projets. Pour notre institut, le financement Carnot nous permet de conduire des actions de ressourcement scientifique (thèses, travaux de recherche amont) et de renforcer nos relations avec les entreprises (formation des chercheurs aux partenariats, maturation des projets en vue de leur transfert industriel…).

En tant qu’institut Carnot, nous animons par ailleurs l’alliance Carnot Environnement qui regroupe les instituts Carnot œuvrant dans le domaine. En mutualisant nos forces et compétences, nous sommes ainsi mieux à même de répondre aux besoins des entreprises. Et pour en apporter la preuve, nous organisons lors des Rendez-vous Carnot une conférence lors de laquelle les thématiques de l’alliance seront présentées avec, à l’appui, des témoignages de PME sur l'apport du partenariat R&D pour leur innovation. Rendez-vous jeudi 18 octobre à 15h !

Les partenariats industriels en quelques chiffres (année 2017)
  • 50 entreprises ont fait appel à Irstea pour des projets en contrat direct.
  • 50 autres entreprises ont eu recours aux plateformes technologiques pour des prestations d’essais et d’expertise.
  • 100 entreprises impliquées dans 66 projets collaboratifs financés par des programmes nationaux ou européens.
En savoir plus

1- Valeur ajoutée scientifique perçue d’Irstea - Etude menée par le bureau Erdyn à partir d’une enquête auprès de 37 partenaires socio-économiques et publics, 2017.
2- Le dispositif Cifre - conventions industrielles de formation par la recherche - subventionne toute entreprise de droit français qui embauche un doctorant pour le placer au cœur d'une collaboration de recherche avec un laboratoire public.