Vous êtes

Sélectionner

Des déchets plein de ressources

Publié le 07/11/2017

Chaque année, en France, nous produisons près de 350 millions de tonnes de déchets organiques. Des rebuts qui, parce qu’ils sont biodégradables, sont en fait de véritables sources de matières et d’énergie… En lien avec l’évolution réglementaire et en soutien aux acteurs publics et privés, Irstea étudie, depuis 30 ans, les procédés et les filières de valorisation de ces déchets. Parmi les buts aujourd’hui visés : optimiser les procédés porteurs et leur filière, et imaginer de nouveaux concepts de valorisation, innovants et réalistes, pour intégrer au mieux la gestion des déchets dans un développement durable des territoires.

A l’échelle d’un territoire, les déchets organiques rassemblent les déchets municipaux (déchets ménagers, boues de stations d’épuration), les biodéchets des gros producteurs (supermarchés, restauration collective…), les déchets agricoles (effluents d’élevage, résidus de cultures) et les déchets des industries agroalimentaires. La législation concernant la gestion de ces déchets a considérablement évolué ces dernières années. Citons par exemple : la loi Grenelle 2 de juillet 2012 qui a contraint les gros producteurs à trier leurs biodéchets et, plus récemment, la loi de transition énergétique pour la croissance verte d’août 2015 qui prévoit la généralisation aux ménages et aux entreprises du tri à la source des biodéchets d’ici 2025.

En écho à ces évolutions réglementaires, les spécialistes du traitement et de la valorisation des déchets organiques d’Irstea restent plus que jamais mobilisés pour accompagner les pouvoirs publics dans le choix des filières les mieux adaptées aux territoires, mais aussi pour préparer les filières de demain.

Chiffres clés

Près de 800 millions de tonnes de déchets produits chaque année en France

  • dont environ 350 Mt de déchets organiques (biodégradables) 
  • dont environ 300 Mt de déchets agricoles et 47 Mt de déchets industriels et urbains

Près de 600 kg d’ordures ménagères et assimilés produits/habitant/an (25-30 % est biodégradable)

Source ADEME 2014 et 2016

 

Connaître les déchets pour mieux les dégrader et les valoriser

Transformer nos déchets en énergie : la méthanisation

   
Concevoir des filières durables et économiquement viables